Dictionnaire médical

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations M Macr Macro Macu Magn Mal Malacie Maladie Maladie de Malaria Malt Mamm Mamm(o)- Manœ Manœuvre de Mart Maso Mass Mast Mast(o) Maïe Melæ Mens Menstr Meur Micr Micro Mict Miction Migr Migraine Mili Minéral Miop Mito Mnèm Mném Mnés Moel Mole Moll Mona Mono Morb Morp Mort Moru Mour Muc Muci Muco Mult Musc Muscle Myas Myco Mycé Mydr Myo Myri Myring Myth Myx Myél Méat Méca Méde Médi Médiastin Médu Médull Méga Méio Méla Mélan Méni Méning Ménisc Méno Mér Méro Més Méso Méta Méth Méthode de Métr Métro Mété Météor Môla Môle
Mort cardiaque
Médecine légale, médecine générale N. et adj. * mort : du latin populaire mortus, du latin classique mortuus, mors, mortis : qui a cessé de vivre. La mort est l'arrêt des fonctions vitales, ce qui n'est pas sans poser quelques problèmes d'interprétation - voir ci-dessous. Pour un médecin la mort se caractérise par des signes négatifs de vie et des signes positifs de mort. Quelques signes négatifs de vie : arrêt cardiovasculaire, arrêt respiratoire, refroidissement et rigidité cadavérique, aréflexie, disparition de la sensibilité et du tonus musculaire, pâleur cadavérique. Quelques signes positifs de mort : la baisse de la température corporelle, d'environ 1°C par heure dans des conditions d'habillement et de milieu extérieur "normales", la rigidité cadavérique qui apparaît progressivement, atteint un maximum environ 12 heures après le décès, peut persister 1 à 3 jours puis disparaît tout aussi progressivement. Apparition de lividités à partir de la 3e heure suivant le décès : elles résultent de la transsudation du sang (il sort des capillaires et se répand dans les espaces interstitiels) et se manifestent par une coloration rose violacée dans les parties dites déclives, c'est-à-dire les parties inférieures du corps. Le sang transsude en fonction de la pesanteur. L'adjectif "mort, e" a plusieurs sens selon le contexte dans lequel il est utilisé. "Cette personne est morte" signifie qu'elle a cessé de vivre, que son état correspond à la définition médicolégale de la mort. Syn. : elle est décédée. "Cet organe est mort" signifie qu'il n'est plus en relation vasculaire et nerveuse avec les autres parties du corps, notamment le système nerveux central. Il se nécrose (ou sera chirurgicalement enlevé) dans un corps qui lui, reste vivant. "Je suis mort !" est une expression que l'on emploie pour signifier un état de fatigue très avancé, le fait que l'on n'a plus d'énergie. Et les utilisations de cet adjectif sont particulièrement nombreuses dans d'autres domaines que la médecine ou la physiologie. * Une mort subite (accidentelle, par infarctus cardiaque ou cérébral, par rupture d'anévrisme . . .), par opposition à une mort lente, faisant suite à une longue maladie et/ou agonie. La mort subite, qui se développe de plus en plus dans les pays dits développés (jusqu'à 1 pour mille) intervient chez un sujet en apparente bonne santé. L'une des causes les plus fréquentes est l'accident cardiaque, avec une prédilection pour le ventricule gauche. Quelques autres causes de mort subite : rupture d'anévrisme (ou anévrysme), embolie pulmonaire, hémorragie digestive, choc anaphylactique (réaction allergique extrême), surdose de drogue, alcool compris etc. * Une mort naturelle, généralement due à l'âge et au dysfonctionnement progressif des organes vitaux, qui n'étonne pas l'entourage médical et familial, par opposition à une mort accidentelle brutale ou violente : traumatisme, assassinat, suicide . . . * Mort apparente : état de ralentissement extrême des fonctions vitales d'un individu, qui peut faire penser aux observateurs qu'il est mort. Cet état peut être réversible et faire l'objet d'une réanimation cardiorespiratoire. * Mort clinique ou mort relative : la personne n'est maintenue en vie que grâce à une assistance respiratoire, alimentaire, entre autres. * Mort cérébrale : c'est elle qui correspond actuellement à la définition médicolégale : l'électroencéphalogramme du patient est plat. On parle alors de coma dépassé. * Mort cardiaque : pendant longtemps, c'est elle qui permettait de confirmer le décès et donc de signer l'acte de décès. Avec les progrès de la réanimation, les lois ont changé : il faut aujourd'hui constater une mort cérébrale et/ou les signes positifs de mort et négatifs de vie. La mort cardiaque est la constatation, sur un électrocardiogramme, d'une inactivité prolongée des ventricules : asystolie ou absence totale de systole cardiaque, après échec de toutes les tentatives raisonnablement menées de réanimation cardiorespiratoire, comprenant aussi les tentatives médicamenteuses. Adjectifs : mortel, elle : qualifie ce qui est susceptible de mourir ou d'entraîner la mort ; mortellement : d'une façon comparable à la mort oui qui peut conduire à la mort - ex. blessé mortellement ; mortuaire : relatif à la mort et aux cérémonies des funérailles.
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc