Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations O Ob Obli Obs Obès Obés Occi Occl Ocul Ocyt Odeu Odon Odont Odor Odyn Oedème Oedém Oeil Oeso Oest Oestro Olfa Olfact Olig Oligo Omal Omar Ombi Ombilic Omen Oment Omo Omod Omop Omot Omph Omphal Oméga Onch Onco Ongu Onir Onom Onoma Onyc Onych Onyx Ooph Oophor Opac Opaq Ophi Opht Ophtalmo Opia Opio Opis Opistho Opiu Opoc Opod Opop Opot Opso Oral Oran Orch Orchi Orcé Orex Orga Organo Oro Orse Orth Ortho Os Osm Osph Oss Ostéo Ot Otal Otite Oto Otoc Ovai Ovar Ovari Over Ovip Ovov Ovul Ox Oxac Oxal Oxam Oxo Oxy Oxya Oxyd Oxyg Oxyt
O3PGO
Dermatologie, rhumatologie, ostéologie Abrév. Onychopachydermopériostite psoriasique * onycho : du grec onyx {onych(o)-, -onychie}, ongle, sabot ; * pachy : du grec pakhus , épais, gros ; * dermo : du grec derma, dermatos {derm(o)-, dermat(o)-, -dermie}, peau ; * péri : du grec peri {péri-}, autour de ; * ostéo : du grec osteon {-oste, -osté(o)}, os ; * ite : du grec -itis , suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire ; * psoriasique : du grec psôriasis, éruption galeuse. L'onychopachydermopériostite psoriasique, un nom bien compliqué pour une maladie heureusement rare car passablement invalidante et longue à soigner. On lui a trouvé d'autres noms : O3PGO (le 3P étant à traduire par PPP) pour onychopachydermopériostite psoriasique du gros orteil, onychodystrophie psoriasique (* dys : du préfixe grec dus [dys-], marquant une idée de difficulté ; * trophie : du grec trophê [troph(o)-, -trophie], nourriture, développement), entre autres. Parmi les rares cas recensés, il y a essentiellement des hommes d'âge adulte. Pour plus de renseignements sur le psoriasis, voir cette définition. Il s'agit donc d'une atteinte de l'ongle (onycho) avec pachydermie ou accroissement persistant de l'épaisseur de la peau dans son ensemble, dû à une hyperplasie fibreuse interstitielle, qui touche le plus souvent la phalange distale (celle qui est la plus éloignée de la racine de l'orteil, ou phalangette, qui porte l'ongle). Cette pachydermie se complique d'une inflammation de l'os et de son périoste, visible en échographie, radiographie ou scintigraphie, ce qui justifie "périostite". On connaît également des cas où ce rhumatisme psoriasique (RP) touche plusieurs orteils d'un même pied ou plusieurs doigts d'une main. Parmi les traitements proposés à ces malades figurent : l'anti-TNF (1), le méthotrexate (2), la L-carnitine (3). Dans tous les cas, les traitements sont longs, plusieurs mois à plusieurs années et, si certains produisent une belle amélioration, il n'y a pas, à l'heure actuelle, de guérison certifiée. Par contre, il est fréquent que tous ces symptômes réapparaissent quand on cesse le traitement. (1) * anti : du préfixe anti- indiquant l’hostilité, l’opposition ou la défense (contre) ; * TNF : de l'anglais Tumor Necrosis Factor. Nouveau traitement de la maladie de CROHN et de certaines pathologies rares. Cette affection se caractérise par des lésions intestinales : inflammation, ulcérations. Dans les zones malades, on observe une accumulation de certains globules blancs qui fabriquent des protéines facilitant l'inflammation : entre autres le Tumor Necrosis Factor (TNF) et des interleukines (IL). Les traitements "classiques", corticoïdes et immunosuppresseurs, diminuent la sécrétion de TNF, mais de façon non spécifique. Les recherches portent actuellement sur des molécules ayant un effet purement anti-TNF. Des anticorps (AC) produits par des souris puis "humanisés" donnent, sur des populations témoins de malades, de bons résultats. Il s'agit du cA2 (firme Centocor) et du CDP571 (firme Celltech), ce dernier donnant de moins bons résultats. (2) Méthotrexate : (Extraits du Vidal) Le nom méthotrexate est la DCI (*) de l'acide amino-4 méthyl-10 folique. Ce médicament est indiqué dans le traitement des leucémies aiguës lymphoblastiques, formes sévères actives de la polyarthrite rhumatoïde, psoriasis de l'adulte (dont les rhumatismes psoriasiques). Ce médicament est tératogène et donc absolument interdit aux femmes enceintes ou qui allaitent. (3) L-carnitine : commercialisée sous le nom de Lévocarnil ®, la L-carnitine est aussi connue sous le nom de lévocarnitine. Elle est indiquée dans les déficits primaires systémiques ou musculaires en carnitine, dans les déficits secondaires aux aciduries organiques et dans les déficits de la bêta-oxydation des acides gras. Son bénéfice dans les traitements de l'O3PGO n'est pas établi. (*) Dénomination commune internationale. Elle concerne les principes actifs contenus dans les spécialités pharmaceutiques. Tout médicament doit faire mention de cette DCI, recommandée par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), chaque fois qu'elle existe ou, dans le cas contraire, celle de la Pharmacopée européenne ou française.
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc