Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations N Naev Nano Narc Nasi Naso Natr Nerf Neuro Neut Neutr Noci Nod Noda Nodo Nodu Noo Nor Nora Norm Noré Noso Nucl Nuclé Nyct Nyst Nœud Nævi Nævo Nævu Nécr Nécro Néga Négat Néo Néph Néphr Névr
NRBC
Médecine d'urgence Abrév. Nucléaire, radiologique, biologique et chimique. Le risque NRBC reste une préoccupation constante de tous les gouvernements. Extraits du site du Ministère de la Défense : "Le Service de santé des armées (SSA) est un des acteurs clés du dispositif national de défense médicale contre les risques NRBC . Il collabore à des actions européennes et internationales de mobilisation contre la prolifération et le terrorisme NRBC. Le SSA intervient dans l'ensemble des grandes fonctions qui constituent ce dispositif : l'alerte, le diagnostic, les antidotes, la gestion des médicaments, la prise en charge des victimes, la formation médicale, la recherche-développement. Les menaces nucléaire, radiologique, biologique et chimique (NRBC) n'ont pas disparu avec la guerre froide. Elles se sont même diversifiées et amplifiées. Malgré la signature de la convention d'interdiction des armes biologiques en 1972, certains régimes politiques ont développé ce type d'arme. Même si d'autres formes de terrorisme sont aujourd'hui au devant de la scène, le terrorisme NRBC reste un risque très crédible. Tous les laboratoires de biologie des hôpitaux militaires sont dotés de kits de diagnostic rapide, par amplification génique, des principaux virus et bactéries de la menace bio-terroriste. La plupart dispose d'un laboratoire de sécurité biologique de niveau 3 (LSB3). Ces laboratoires font partie, avec ceux de Grenoble et de Marseille, antennes de l'Institut de recherche biomédicale des armées (IRBA), du réseau national des laboratoires " Biotox-Piratox ". Lors de la crise des enveloppes au charbon, en octobre 2001, le centre de recherches du service de santé des armées (CRSSA) de La Tronche (près de Grenoble) a été mobilisé avec un laboratoire de la direction générale pour l'armement (DGA) pour effectuer les recherches de l'agent du charbon demandées par les pouvoirs publics. Ensemble, ils ont assuré près des 4/5 des analyses effectuées en France..."
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc