Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
A Ab Aba Abcè Abcé Abdo Abdomi Abdu Abio Ablu Abor Abou Abra Abru Abréviations Abso Aca Acan Acanth Acar Acat Ace Acep Acet Ach Ache Achi Achl Achlor Acho Achr Achro Aché Acid Acin Acné Acor Acou Acro Acti Actin Actino Acu Acui Acum Acup Acya Acyl Acys Acép Acét Adac Addi Addu Adia Adip Adré Adrén Adyn Adén Affe Affé Agal Agas Aggl Agglut Agna Agno Agom Agor Agra Agry Agén Aine Aire Akin Alal Albi Albu Alca Alco Alcool Aldo Aldé Alec Aleu Alex Alg Algh Algi Algo Algé Alit Alle Allerg Allo Allè Allé Alog Alop Alph Alpha Alvé Alvéol Alym Amar Amau Amb Ambi Ambl Ambly Ami Amib Amid Amido Amim Amin Amit Ammo Amni Amné Amon Amor Amph Amphi Ampho Ampo Ampu Ampull Amy Amyc Amyg Amygda Amyl Amyo Amyx Amyè Amyé Amœb Amèl Amél Amét An Ana Anab Anad Anal Anam Anap Anas Anat Anaé Andr Ane Anen Aner Anes Aneu Ang Angi Angin Ango Angé Anh Anhi Anhy Anhé Anis Anit Anky Ankyl Anne Annu Anod Anom Anop Anor Anos Anot Anov Anox Ant Anta Anth Anthra Anthro Anti Antr Anté Anur Anus Anxi Anœs Ané Anéc Aném Anér Anév Anévri Aort Ap Apat Apep Apex Aph Apha Aphi Apho Apht Aphy Apic Apip Apl Apla Apn Apo Apod Apol Apon Apop Appa Appe Append Appé Apr Apra Apro Apy Apyr Aqua Aque Arac Arachn Arch Arno Arom Arth Arthr Artè Arté Artéri Ary Aryt Arytén Aréf Aréo Asci Asep Asex Asia Aspe Asph Asta Asth Asthm Asti Astr Astro Asym Asyn Asys Atax Athr Athy Athé Athér Aton Atop Atri Atro Atré Atti Attic Atyp Atél Audi Auri Auti Auto Avol Avul Ax Axia Axil Axis Axon Axoï Azog Azop Azor Azos Azot Azym Aér Aéra Aéro alph
ALPER Tikvah
Biographie Radiobiologiste (1909 - 1995). A partir du 1er octobre 1962, elle est directrice de l' "Experimental Radiopathology Unit" au Hammersmith Hospital de Londres. En 1967, Tikvah ALPER et ses collègues prélèvent du tissu cérébral de mouton atteints de scrapie (tremblante) puis l'injectent à des moutons sains. Après quelques temps, ces moutons sont contaminés. Tikvah ALPER applique alors la méthode de l'irradiation pour mesurer la taille de l'agent responsable de la maladie (on déduit la taille de l'agent de la façon dont il est inactivé par les rayonnements ionisants). Les résultats sont surprenants : ce qui était considéré jusqu'à présent comme un virus est beaucoup plus petit qu'aucun des virus connus. Cette petite taille semble exclure la présence d'acides nucléiques (ADN ou ARN). Pour vérifier que l'agent de la tremblante en est effectivement dépourvu, T. ALPER l'irradie avec des rayons ultraviolets dont la longueur d'onde (254 nanomètres) est très proche du pic spécifique de l'absorption des acides nucléiques (ces rayonnements détruisent les virus). Elle constate que l'agent de la tremblante n'est pas détruit par les ultraviolets, même à des doses qui tueraient n'importe quel virus. Par ailleurs, l'agent infectieux a certaines propriétés chimiques étonnantes : il est insensible aux températures élevées et au formol. Cherchant à inactiver l'agent de la tremblante par les ultraviolets, T. ALPER collabore avec le radiobiologiste français Raymond LATARJET, qui travaille à l'Institut du radium : l'agent de la scrapie n'est détruit ni à 250 nanomètres (le pic d'absorption des acides nucléiques) ni à 280 nanomètres (le pic d'absorption des protéines). En revanche, il l'est à 237 nanomètres (le pic d'absorption des polysaccharides). La nature virale de l'agent pathogène est remise en question. Cette conclusion peu orthodoxe pour les biologistes moléculaires ne plaît pas à la rédaction de la revue Nature, qui refuse l'article soumis. Toutefois, une lettre indignée des auteurs convainc l'éditeur, qui publie l'article. L'afflux de courrier suscité par cet article ne suffit pas à convaincre les autorités de l'importance de ces travaux. Comme la maladie de la tremblante a peu d'impact économique, le Centre britannique de recherche pour l'agriculture refuse de financer ce type d'études. Cette très importante découverte leur a permis de déduire que l'agent infectieux de la tremblante du mouton n'est ni une bactérie, ni un virus, car il ne possède pas d'acides nucléiques.

© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc