Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abrév Abréviations I Iatr Iatro Icht Ictu Ictè Idio Ili Ilio Iliu Ilé Iléo Immu Immun Immuno Impa Inap Inci Inco Incu Indi Indé Infa Infe Infl Infr Ingu Inhi Inno Inop Inos Inot Inse Inso Insu Insuli Inte Inter Into Intr Intra Intro Ion Ioni Iono Ipse Ipsi Ipso Ipsé Irid Iris Irit Isch Ischi Iso Isog Isot Isov Isth Ixod
IMAO
Neurologie, psychiatrie psychologie, pharmacologie - Abrév. Inhibiteurs de la Monoamine oxydase. Les IMAO sont des antidépresseurs. Il existe deux types de Monoamine Oxydase (MAO)

- les MAO A responsables de la dégradation de la noradrénaline et de la sérotonine, qui se trouvent dans le système nerveux central, le foie et l’intestin,

- les MAO B responsables de la dégradation de la phényléthylamine et de la benzidamine, qui se trouvent dans le système nerveux central et les plaquettes.

Les inhibiteurs des MAO (IMAO) : phénelzine (Nardelzine), iproclozide (Iproclozide), moclobémide (Aurorix), nialamide (Niamid), sont potentiellement dangereux, mais leurs interactions médicamenteuses sont maintenant bien connues notamment avec la péthidine et les agents sympathomimétiques. Ces interactions ont longtemps conduit les anesthésistes à recommander l'arrêt de ces produits trois semaines au moins avant toute intervention chirurgicale élective. On considère aujourd'hui que l'on peut anesthésier en toute sécurité un patient sous IMAO, à condition de le savoir et de bien en connaître les interactions potentielles. De plus, il existe maintenant des IMAO plus spécifiques des monoamines oxydases de type A (moclobémide), dépourvus d’effets anticholinergiques, et de métabolisme plus rapide, avec lesquels il n’a pas été retrouvé d’interaction médicamenteuse dangereuse en anesthésie.
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc